hygiène alimentaire restauration rapide

stage hygiène restauration

Formation obligatoire hygiène et sécurité alimentaire HACCP Paris 75

Vous êtes restaurateur, boulanger, boucher ou professionnel de l’alimentaire, vous êtes soumis à l’obligation de suivre une formation à l’hygiène et à la sécurité alimentaire selon votre secteur d’activité. la règlementation européenne, et aussi la règlementation francisais, imposent aux métiers de bouche et professionnel de l’alimentaire de faire un stage d’hygiène alimentaire. 

HPM VOUS DE SUIVRE UNE FORMATION SPÉCIFIQUE EN MATIÈRE D’HYGIÈNE ALIMENTAIRE ADAPTÉE À L’ACTIVITÉ DES ÉTABLISSEMENTS DE RESTAURATION COMMERCIALE (HACCP) 

_Formation hygiène alimentaire Restaurant  HACCP,

_ Formation hygiène alimentaire Boulangerie HACCP,

_ Formation hygiène alimentaire Boucherie  HACCP,

_ Formation hygiène alimentaire Epicerie  HACC,

_Formation hygiène alimentaire Poissonnerie  HACC,

stage hygiène restaurant

Normes et règles d’hygiène alimentaire restauration rapide

L’hygiène est une variable importante dans un restaurant de type rapide. Véritable enjeu de sécurité alimentaire, elle garantit la sécurité sanitaire de vos clients et des équipes. Il s’agit d’un domaine très réglementé, parfois complexe à comprendre. Voici tout ce qu’il faut savoir pour respecter toutes les normes d’hygiène en vigueur !

Gérer un restaurant de type rapide n’est pas une tâche facile, cela suppose  de prévoir et d’effectuer de nombreuses démarches sur le plan sanitaire. Parmi celles-ci, l’application des règles d’hygiène et de sécurité sont des tâches essentielles au bon fonctionnement de votre établissement. En France, les  contrôles et vérifications sont nombreux. Les salariés doivent respecter des procédures définies et normes d’hygiène, et se former à la sécurité alimentaire afin de garantir un niveau de sécurité optimal pour leurs équipes et les clients. En cas de non-respect des obligations légales, les sanctions peuvent être lourdes, jusqu’à la fermeture administrative du restaurant. Quelles sont les normes, règles sanitaires et de sécurité à respecter pour ouvrir un nouveau restaurant ?.

Que dit la règlementation en matière Formation d’hygiène alimentaire HACCP pour la restauration rapide ?

Le secteur de la restauration commerciale la Formation d’hygiène alimentaire restaurant  est obligatoire ce secteur est soumis à des règles d’hygiène regroupées dans le paquet hygiène. Ces règles doivent être respectées sous peine de fermeture de l’établissement. Trois outils permettent de répondre aux obligations :

Le « guide des bonnes pratiques d’hygiène » (GBPH)La procédure d’autocontrôle avec les principes HACCP (analyse des risques et maîtrise des points critiques).La traçabilité des aliments, (par rapport aux fournisseurs) et les alertes (suivi des analyses bactériologiques effectuées par les laboratoires compétents). http://agriculture.gouv.fr

Dans le cadre du “paquet hygiène” les entreprises du secteur de la restauration commerciale doivent obligatoirement suivre depuis le 1er octobre 2012 une formation spécifique en hygiène alimentaire mise en place par le décret n°2010-731 du 24 juin 2011.

Hygiène alimentaire HACCP et formation obligatoire

Ainsi, tous les établissements de restauration commerciale doivent justifier d’une personne (responsable ou personnel) ayant suivi la formation obligatoire en hygiène (cette personne doit être présente de manière habituelle, mais pas nécessairement de façon permanente).

Cette disposition permet l’acquisition des connaissances nécessaires obligatoires sur les normes d’hygiènes applicables.
L’objectif est d’organiser et gérer l’activité dans des conditions d’hygiènes conforme et de sensibiliser aux risques de sanctions spécifiques liés à l’insuffisance d’hygiène (Arrêté du 5 octobre 2011, JO du 20 octobre 2011) dans une recherche de satisfaction du client.
Le secteur d’activité concerné, selon la Nomenclature d’Activités Françaises (NAF), est la fourniture de repas complets ou de boissons pour une consommation immédiate. Ainsi, est pris en compte l’activité : les plats qui sont destinés à une consommation immédiate et non le type d’établissement qui les propose. Plusieurs types d’établissements sont concernés notamment :

Stage hygiène alimentaire obligatoire restaurant

Les restaurants de types traditionnels (code NAF 5610A)Cafétérias et autre libres services (code NAF 5610B)Restaurations de type rapide (code NAF 5610C)
Les salons de thé Les restaurants des hôtels, club de vacances, bateaux de croisière, Les traiteurs disposant de places assises ou de mange-debout permettant une restauration sur place. Les cafeterias qui ne sont pas l’activité principale des établissements (grands magasins, stations-services…)Vente de repas dans des structures mobiles ou provisoire (camion pizza, kiosque de plages…) Les activités de bar et Restaurant servies à bord de moyens de transports

Stage hygiène alimentaire obligatoire traiteur

Les hôtels bureau (servant que le petits déjeuners)Les traiteurs sans restauration sur place, également les rayons traiteur en GMS Les métiers de bouche (bouchers, charcutiers, boulangers pâtissiers, poissonniers, proposant à la vente des plats cuisinés, sandwiches, salades)

La durée de la formation est fixée à 14 heures minimum, soit 2 jours. Une attestation de formation spécifique en hygiène alimentaire adaptée à l’activité des établissements de restauration commerciale délivrée par l’organisme de formation, est délivrée à la suite de la formation.

besoin d'aide

Tel

0635453561

Email:

hpm.prevention@gmail.com

Formation hygiène alimentaire Paris

Stage hygiène Paris_ Formation Hygiène alimentaire Paris

hygiène Alimentaire restauration rapide Paris, IDF

stage hygiène restaurant formation hygiène et sécurité alimentaire restauration hygiène restauration

la restauration est soumise au respect des règles d’ hygiène des aliments : c’est l’ensemble des pratiques visant à ce que les aliments proposés par le restaurant ne soient ni nocifs en raison d’altérations par des micro-organismes . On dit par conséquent que l’hygiène a deux composantes, la sécurité et la salubrité. La sécurité des aliments est aussi appelée sécurité sanitaire des aliments.

restauration comme les autres métiers de bouche : Restaurant boulangerie boucherie Poissonnerie  etc…est obligée de se soumettre aux principes d’ hygiène des aliments . C’est l’ensemble des bonnes pratiques dont le but est d’éviter de proposer aux clients des aliments nocifs (préjudiciables à la santé) ou impropres à la consommation en raison d’altérations par des micro-organismes . On dit par conséquent que l’hygiène a deux composantes, la sécurité et la salubrité. La sécurité des aliments est aussi appelée sécurité sanitaire des aliments.

enjeux de la sécurité alimentaire en restauration

Rien de pire pour un artisan d’être à l’origine d’une intoxication alimentaire. Au-delà de l’accident, les conséquences en termes d’image et de réputation peuvent être particulièrement néfastes. L’arrêté ministériel du 9 mai 1995 réglemente l’hygiène des aliments remis aux consommateurs : «Les professionnels sont civilement et pénalement responsables des problèmes subis par leurs clients après avoir consommé des aliments achetés dans leur établissement. Tous les aliments doivent être sains et non contaminés. » Afin de rentrer dans les clous réglementaires et d’éviter au maximum les risques, nous vous proposons un point global sur les questions liées à l’hygiène chez les artisans des métiers de bouche.

Prêtez attention à l’état de santé du personnel

Le personnel est en contact de manière constante avec les aliments sur le lieu de travail. Pour éviter la contamination de l’homme vers l’aliment, il est essentiel d’être vigilant à l’état de santé de son personnel. Les visites médicales effectuées par la médecine du travail sont obligatoires (et à réitérer tous les deux ans), afin de vérifier l’aptitude du personnel à la manipulation de produits alimentaires. Lorsqu’une personne a de petites plaies, brûlures, ces dernières doivent être protégées par un pansement et, le cas échéant, couvert par un gant ou un doigtier. En outre, en cas de maladies respiratoires, même banales comme un simple rhume, il est fortement conseillé que la personne porte un masque pour éviter de propager ses microbes sur les produits.

Formation du personnel

Le personnel doit également porter une tenue de travail propre, garante de sa sécurité et réservée à l’exercice de ses fonctions. Pour tous les professionnels des métiers de bouche, la tenue doit comporter un tablier, une paire de chaussures de sécurité, un calot (ou coiffe) pour les cheveux. Les barbes longues, aujourd’hui de retour à la mode, sont aussi concernées. Enfin, le personnel est prié de laisser les montres, bagues et autres bijoux au vestiaire.

Rappelez-vous aux bonnes pratiques d’hygiène

Eviter d’éternuer ou de tousser dans ses mains ou au-dessus des denrées alimentaires Se laver régulièrement les mains Eviter de porter les mains au visage et à la bouche Eviter les contacts directs avec les aliments. Utiliser un ustensile pour goûter ses préparations Privilégier du papier jetable plutôt que le tablier pour s’essuyer les mains

L’hygiène des mains : la priorité

Le lavage des mains reste le point clé de l’hygiène du personnel. En effet, ces dernières transportent continuellement de multiples microbes. Une poignée de main, suivie de la saisie d’une poignée de porte et on peut rapidement se retrouver avec des mains susceptibles de transporter des germes. C’est la raison pour laquelle, le lavage des mains est indispensable à la prise du travail, à la sortie des toilettes et après les opérations « souillantes ». Citons par exemple, le cassage d’œufs, le nettoyage des locaux, le contact avec des déchets ou la poubelle, l’épluchage des fruits et légumes… En boulangerie, le lavage des mains est également fortement conseillé avant la préparation de sandwich ou lors de la manipulation de la crème pâtissière après cuisson.

Attention aux mains

Les gants à usage unique peuvent être une solution contre les risques de contamination, mais ils doivent être changés régulièrement. En outre, ces derniers ne remplacent pas pour autant un lavage des mains. Même chose pour les solutions hydro-alcooliques qui doivent servir de complément et non de substitue au lavage des mains. Pour garantir un lavage des mains régulier et efficace, l’équipement dans l’entreprise doit être bien pensé. Les lave-mains doivent être facilement accessibles et bien positionnés. Dans l’idéal, il y en a un dans chaque laboratoire et un à la sortie des toilettes. Les robinets à commande non manuelle sont également conseillés. Se laver les mains sans savon s’avérera inutile. Il faut donc être bien vigilant à ce que les distributeurs de savon soient toujours pourvus. Les distributeurs d’essuie-mains à usage unique sont bien plus recommandés que les souffleries. Les poubelles ne recevant que le papier utilisé pour s’essuyer les mains n’ont pas besoin de couvercle, au contraire de celles qui reçoivent d’autres déchets.

Bien se laver les mains

Mouiller abondamment mains, poignets mais aussi avant-bras. Privilégier une eau tiède Appliquer un savon bactéricide liquide et se frotter les mains pendant environ 30 secondes en faisant attention aux parties les moins accessibles (bout des doigts, entre les doigts) Rincer également à l’eau tiède en faisant attention de ne pas garder de la mousse sur les mains Sécher avec du papier essuie-mains à usage unique

Un environnement de travail à surveiller

Toutes les eaux utilisées dans la fabrication, transformation ou conservation de produits doivent avoir obligatoirement la qualité d’eau potable. Rappelons que les analyses d’eau sont la responsabilité des communes. Les plans de travail sont également susceptibles d’être porteurs de germes et donc sources de contamination, notamment quand ils servent à des opérations souillantes comme la découpe de légumes ou le dépeçage de volaille. Il est donc fortement conseillé de les nettoyer régulièrement et de prévoir une désinfection pour tuer les microbes après les opérations de travail.

Attention au matériel

Même chose pour les machines et autres ustensiles servant à la préparation ou rentrant en contact direct avec les denrées alimentaires. Il est essentiel de ne jamais utiliser, pour le traitement de produits finis, du matériel ayant auparavant servi à la préparation de matières premières sans l’avoir nettoyé, et si nécessaire, désinfecté au préalable. L’air est également porteur de micro-organismes qui peuvent être cause de problème. Il est important de contrôler et de nettoyer si nécessaire les installations d’aération et de climatisation. Enfin, il est conseillé d’éviter dans la mesure du possible toute circulation d’air des zones contaminées (zone de livraison de produits, stockage des déchets) vers les zones propres comme le plan de travail.

Analyse microbiologique : une obligation pour les professionnels de l’alimentation

Dans le cadre du plan de maitrise sanitaire (PMS), la réglementation précise que les professionnels des métiers de bouche doivent intégrer un plan de contrôle microbiologique avec l’appui d’un laboratoire agréé. Ces analyses s’effectuent aussi bien sur les produits que sur les surfaces (plans de travail, ustensiles…). Les produits les plus travaillés (plats cuisinés, charcuterie, sandwich) sont les plus susceptibles d’avoir été contaminés, c’est la raison pour laquelle les prélèvements seront privilégiés sur ces derniers. Néanmoins, tous types de produits peuvent être contrôlés. La réglementation européenne fixe les niveaux de quantité de micro-organismes dangereux à ne pas dépasser pour savoir si un produit est dit acceptable ou non. Vous retrouvez l’ensemble de ces données dans le règlement (CE) No 2073/2005 de la commission du 15 novembre 2005, de la page 8 à 24. En outre, les procédés de fabrication sont également inspectés afin de vérifier que les mesures d’hygiène prises sont suffisantes. A ce jour, aucune fréquence d’analyse n’est définie par la réglementation. Il est tout de même conseillé d’en réaliser une par trimestre, voir plus notamment pour les artisans proposant de la charcuterie maison. Dans la restauration, un affichage des résultats des contrôles est en test.

Sur les marchés

Toutes ces bonnes pratiques en termes d’hygiène sont également applicables sur les marchés en plein air. Gérer le froid en mobilité n’est pas toujours chose facile. Le maintien au froid est notamment obligatoire pour les produits dits à risque comme la viande, les produits traiteur ou encore les pâtisseries humides. La température admise pour les pâtisseries est de +7 °C pendant qu’elle est de +6 °C pour la partie traiteur. La toque magazine propose sur son site Web une série de conseils à respecter pour garantir une bonne hygiène collective et individuelle.

La formation à l’hygiène est-elle obligatoire ?

En application de l’article L.233-4 du code rural et de la pêche maritime, une obligation de formation en matière d’hygiène alimentaire adaptée à l’activité des établissements de restauration commerciale a été mise en place. Depuis le 1er octobre 2012, les responsables d’établissements de restauration commerciale doivent avoir dans leur personnel au moins une personne justifiant d’une formation en matière d’hygiène alimentaire.
La réglementation européenne, tout comme la réglementation française, prévoit des exigences strictes concernant les bonnes pratiques d’hygiène pour les professionnels de la restauration commerciale. Voici le point sur la réglementation en vigueur.
Il convient en particulier de distinguer :
les exigences européennes du paquet hygiène, qui s’appliquent à tout opérateur du secteur alimentaire, et les exigences nationales en matière de formation applicables à la restauration commerciale.
Afin de maîtriser la sécurité sanitaire des aliments, les professionnels sont ainsi soumis aux obligations de formation suivantes :

formation aux bonnes pratiques d’hygiène des personnes manipulant les denrées alimentaires

Le règlement (CE) n°852/2004 du 24 avril 2004 relatif à l’hygiène des denrées alimentaires précise que les personnes manipulant des denrées alimentaires doivent être encadrées et disposer « d’instructions et/ou d’une formation en matière d’hygiène alimentaire adaptées à leur activité professionnelle ».
Cette obligation de formation à l’hygiène s’impose à toute personne travaillant au sein d’un établissement manipulant des denrées alimentaires.
Une entreprise peut organiser elle-même la formation aux bonnes pratiques d’hygiène de ses salariés (via la diffusion d’instructions, d’échanges de pratiques…), ou choisir de faire appel à un prestataire extérieur (formation HACCP par exemple). Le suivi d’une action de formation délivrée par un organisme de formation n’est pas nécessairement requis pour atteindre cet objectif de la réglementation.

exigence de la formation hygiène alimentaire pour les restaurants

En plus de l’obligation générale en matière de formation à l’hygiène alimentaire, les établissements de restauration commerciale sont également soumis à l’article L.233-4 du code rural et de la pêche maritime (CRPM). Cet article établit l’obligation de disposer au sein des établissements de restauration commerciale d’un membre du personnel ayant suivi une action de formation spécifique dans le domaine de l’hygiène alimentaire :

Sont concernés par cette obligation les établissements des secteurs de la restauration traditionnelle, des cafétérias et autres libres-services et de la restauration de type rapide. La formation hygiène Alimentaire  doit être délivrée par un organisme de formation déclaré auprès du préfet de région. La liste des organismes de formation enregistrés dans une région peut être consultée sur le site internet de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. Il suffit qu’une personne dans l’établissement de restauration commerciale justifie de cette formation. Les personnes pouvant justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans au sein d’une entreprise du secteur alimentaire comme gestionnaire ou exploitant sont réputées avoir satisfait à cette obligation de formation. Une personne détenant un diplôme ou titre à finalité professionnelle listé par l’arrêté du 25 novembre 2011, et délivré postérieurement au 1er janvier 2006, est réputée satisfaire à cette obligation de formation. Le cas échéant lors d’un contrôle officiel, il incombe à la personne concernée d’apporter la preuve de cette expérience.

Quelles sont les sanction pour non suivi de la formation

La mise en évidence du non-respect de ces exigences en matière de formation lors d’un contrôle officiel en sécurité sanitaire des aliments peut faire l’objet d’une mise en demeure sur la base de l’article L.233-1 du CRPM, adressée au responsable de l’établissement avec le rapport d’inspection, et lui enjoignant de suivre la formation dans un délai fixé. Si, dans le délai imparti, la formation n’a pas été suivie, l’infraction à l’article R. 205-6 du CRPM est relevée par procès-verbal de constatation 2. Cette non exécution est passible de l’amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe.
Le respect de ces dispositions ne dispense pas les professionnels des établissements de restauration commerciale du respect d’autres réglementations applicables en matière de formation, notamment le règlement (CE) n°852/2004 du 24 avril 2004 relatif à l’hygiène des denrées alimentaires.
Les sanctions éventuelles relatives à un défaut de formation s’appliquent bien sûr sans préjudice d’autres sanctions administratives ou pénales pouvant être nécessaires en raison de l’observation d’autres non-conformités en matière d’hygiène.

en savoir plus

Tel

0635453561

Email:

hpm.prevention@gmail.com

hygiène alimentaire restauration rapide

formation hygiène et sécurité alimentaire dispensée Par HPM

HPM est depuis une dizaine d’années un partenaire privilégié des restaurateurs , boulangers et bouchers dans le domaine de l’hygiène et la sécurité alimentaire.
En tant que cabinet de conseil et d’audit, nous intervenons auprès de nos clients afin de les aider à être conformes à la réglementation en matière de sécurité alimentaire.
nos services vont la formation aux analyses microbiologiques en passant par l’établissement de Plan de Maitrise Sanitaire (PMS) adapté à votre établissement.

Obligation de la formation hygiène alimentaire

Tous les établissements de restauration commerciale ou associative doivent, depuis le 1er octobre 2012, justifier d’une personne ayant suivi la formation obligatoire en hygiène (article L233-4 du Code Rural et de la Pêche Maritime).

FORMATION EN HYGIENEALIMENTAIRE DES ETABLISSEMENTS DE
RESTAURATION COMMERCIALE

(TRADITIONNELLE, RAPIDE, CAFÉTÉRIA)
HPM est agrée par les DRAAF dans toutes les régions françaises.
PUBLIC ET OBJECTIFS : A compter du 1er octobre 2012, tout établissement de restauration commerciale (restauration traditionnelle, cafétérias, libre-service, restauration de type rapide) doit avoir au sein de son établissement une personne formée à l’hygiène alimentaire.
PRE REQUIS : Aucun
À l’issue de cette formation, les participants seront capables de :
 Identifier les grands principes de la réglementation en relation avec la
restauration commerciale : responsabilité des opérateurs, obligations de résultat
et de moyen, contenu du Plan de Maîtrise Sanitaire, nécessité des auto-contrôles
et de leur organisation.
 Analyser les risques (physiques, chimiques et biologiques) liés à une insuffisance
d’hygiène en restauration commerciale ; raisonner les toxi-infections alimentaires et les
risques d’altération microbienne ; connaître les risques de saisie, de procès-verbaux et
de fermeture ; ainsi que les risques de communication négative, de médiatisation et
de perte de clientèle.
 Mettre en œuvre les principes de l’hygiène en restauration commerciale : utiliser le
Guide des Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH), organiser la production et le stockage
des aliments, mettre en place les mesures de prévention nécessaires.

FORMATION 2 JOURS
INTER ENTREPRISES – 14 HEURES – 6 A 15 PARTICIPANTS
 ALIMENTS ET RISQUES POUR LE CONSOMMATEUR
DANGERS MICROBIENS
MICROBIOLOGIE DES ALIMENTS
MOYENS DE MAÎTRISE DES DANGERS : QUALITÉ DE LA MATIÈRE PREMIÈRE, CONDITIONS DE
PRÉPARATION, CHAÎNE DU FROID ET DU CHAUD, SÉPARATION DES ACTIVITÉS DANS L’ESPACE
ET DANS LE TEMPS, HYGIÈNE DES MANIPULATIONS, CONDITIONS DE TRANSPORT, ENTRETIEN
DES LOCAUX ET DU MATÉRIEL
AUTRES DANGERS POTENTIELS : CHIMIQUES, PHYSIQUES, BIOLOGIQUES
 FONDAMENTAUX DE LA RÉGLEMENTATION COMMUNAUTAIRE ET NATIONALE
NOTIONS DE DÉCLARATION, AGRÉMENT, DÉROGATION
L’HYGIÈNE DES DENRÉES ALIMENTAIRES : PAQUET HYGIÈNE, TRAÇABILITÉ, GESTION DES NONCONFORMITÉS, BONNES PRATIQUES D’HYGIÈNE (BPH), PROCÉDURES FONDÉES SUR LE
HAZARD ANALYSIS CRITICAL CONTROL POINT (HACCP)
L’ARRÊTÉ EN VIGUEUR RELATIF AUX RÈGLES SANITAIRES DU COMMERCE DE DÉTAIL
CONTRÔLES OFFICIELS
 PLAN DE MAÎTRISE SANITAIRE
GBPH DU SECTEUR D’ACTIVITÉ
BPH
PRINCIPES DE L’HACCP
MESURES DE VÉRIFICATIONS
SYSTÈME DOCUMENTAIRE
VALIDATION DE LA FORMATION : QCM. Remise d’une attestation spécifique en hygiène alimentaire

Need Any help

Tel

0635453561

Email:

hpm.prevention@gmail.com

Formation hygiène alimentaire Restaurant

stage hygiène restauration

Formation obligatoire hygiène et sécurité alimentaire HACCP Paris, IDF

Normes et règles d’hygiène alimentaire restaurant

L’hygiène est une variable importante dans un restaurant de type rapide ou traditionnelle . Véritable enjeu de sécurité alimentaire, elle garantit la sécurité sanitaire de vos clients et des équipes. Il s’agit d’un domaine très réglementé, parfois complexe à comprendre. Voici tout ce qu’il faut savoir pour respecter toutes les normes d’hygiène en vigueur !

Gérer une restaurant  F n’est pas une tâche facile, cela suppose  de prévoir et d’effectuer de nombreuses démarches sur le plan sanitaire. Parmi celles-ci, l’application des règles d’hygiène et de sécurité sont des tâches essentielles au bon fonctionnement de votre établissement. En France, les  contrôles et vérifications sont nombreux. Les salariés doivent respecter des procédures définies et normes d’hygiène, et se former à la sécurité alimentaire afin de garantir un niveau de sécurité optimal pour leurs équipes et les clients. En cas de non-respect des obligations légales, les sanctions peuvent être lourdes, jusqu’à la fermeture administrative du restaurant. Quelles sont les normes, règles sanitaires et de sécurité à respecter pour ouvrir un nouveau restaurant ?.

Que dit la règlementation en matière Formation d’hygiène HACCP pour restaurant ?

Le secteur de la restauration commerciale la Formation d’hygiène Paris, IDF est obligatoire ce secteur est soumis à des règles d’hygiène regroupées dans le paquet hygiène. Ces règles doivent être respectées sous peine de fermeture de l’établissement. Trois outils permettent de répondre aux obligations :

Le « guide des bonnes pratiques d’hygiène » (GBPH) formation hygiène Paris, IDF, La procédure d’autocontrôle avec les principes HACCP (analyse des risques et maîtrise des points critiques).La traçabilité des aliments, (par rapport aux fournisseurs) et les alertes (suivi des analyses bactériologiques effectuées par les laboratoires compétents). 

Dans le cadre du “paquet hygiène” les entreprises du secteur de la restauration commerciale doivent obligatoirement suivre depuis le 1er octobre 2012 une formation spécifique en hygiène alimentaire mise en place par le décret n°2010-731 du 24 juin 2011.

Hygiène alimentaire HACCP restaurant et stage obligatoire

Ainsi, tous les établissements de restauration commerciale doivent justifier d’une personne (responsable ou personnel) ayant suivi la formation obligatoire en hygiène (cette personne doit être présente de manière habituelle, mais pas nécessairement de façon permanente).

Cette disposition permet l’acquisition des connaissances nécessaires obligatoires sur les normes d’hygiènes applicables.
L’objectif est d’organiser et gérer l’activité dans des conditions d’hygiènes conforme et de sensibiliser aux risques de sanctions spécifiques liés à l’insuffisance d’hygiène (Arrêté du 5 octobre 2011, JO du 20 octobre 2011) dans une recherche de satisfaction du client.
Le secteur d’activité concerné, selon la Nomenclature d’Activités Françaises (NAF), est la fourniture de repas complets ou de boissons pour une consommation immédiate. Ainsi, est pris en compte l’activité : les plats qui sont destinés à une consommation immédiate et non le type d’établissement qui les propose. Plusieurs types d’établissements sont concernés notamment :

Stage hygiène alimentaire obligatoire restaurant

Les restaurants de types traditionnels (code NAF 5610A)Cafétérias et autre libres services (code NAF 5610B)Restaurations de type rapide (code NAF 5610C)
Les salons de thé Les restaurants des hôtels, club de vacances, bateaux de croisière, Les traiteurs disposant de places assises ou de mange-debout permettant une restauration sur place. Les cafeterias qui ne sont pas l’activité principale des établissements (grands magasins, stations-services…)Vente de repas dans des structures mobiles ou provisoire (camion pizza, kiosque de plages…) Les activités de bar et Restaurant servies à bord de moyens de transports

Stage hygiène alimentaire obligatoire traiteur

Les hôtels bureau (servant que le petits déjeuners)Les traiteurs sans restauration sur place, également les rayons traiteur en GMS Les métiers de bouche (bouchers, charcutiers, boulangers pâtissiers, poissonniers, proposant à la vente des plats cuisinés, sandwiches, salades)

La durée de la formation est fixée à 14 heures minimum, soit 2 jours. Une attestation de formation spécifique en hygiène alimentaire adaptée à l’activité des établissements de restauration commerciale délivrée par l’organisme de formation, est délivrée à la suite de la formation.

besoin d'aide

Tel

0635453561

Email:

hpm.prevention@gmail.com

Vous êtes restaurateur, boulanger, boucher, poissonnier Paris, IDF ou professionnel de l’alimentaire, vous êtes soumis à l’obligation de suivre une formation à l’hygiène et à la sécurité alimentaire selon votre secteur d’activité. la règlementation européenne, et aussi la règlementation francisais, imposent aux métiers de bouche et professionnel de l’alimentaire de faire un stage d’hygiène alimentaire. 

HPM VOUS PROPOSE DE SUIVRE UNE FORMATION SPÉCIFIQUE EN MATIÈRE D’HYGIÈNE ALIMENTAIRE ADAPTÉE À L’ACTIVITÉ DES ÉTABLISSEMENTS DE RESTAURATION COMMERCIALE (HACCP) 

_Formation hygiène alimentaire Restaurant  HACCP,

_ Formation hygiène alimentaire Boulangerie HACCP,

_ Formation hygiène alimentaire Boucherie  HACCP,

_ Formation hygiène alimentaire Epicerie  HACC,

_Formation hygiène alimentaire Poissonnerie  HACC,

formation hygiène restaurant

Obligation de formation à l’hygiène restaurant

Plan de maitrise sanitaire

HPM organisme de formation et de conseils en hygiène est sécurité alimentaire, vous propose des stages de formation en hygiène.

Tout restaurateur, boulanger ou boucher doivent suivre une formation en hygiène et appliquer la règlementation dans ce domaine.

Il vous sera demandé une preuve de conformité aux guide de bonnes pratiques d’hygiène.

La réglementation européenne en matière d’hygiène des aliments développe le principe selon lequel chaque entreprise a une responsabilité active dans la maîtrise de la sécurité des aliments qu’elle commercialise et impose la mise en œuvre d’une démarche HACCP. Le professionnel qui applique les recommandations de ce guide et s’en approprie le principe, répond ainsi aux exigences réglementaires de sécurité des aliments. Le Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène3 est un document : 

_ élaboré par des professionnels pour des professionnels, 

_ d’application volontaire, 

_qui fait office également de base au Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS),

 _ qui valide des procédés de fabrication notamment au travers de tests de vieillissement ainsi que la durée de vie de certains produits. Si le professionnel choisit d’agir autrement, il doit réaliser sa propre démarche d’analyse des dangers et prouver l’efficacité du système qu’il met en place. Le Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène est validé par les administrations (DGAl, DGCCRF, DGS) après avis favorable d’experts de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et il constitue donc une référence. Ainsi l’application du GBPH est prise en considération par les Administrations lors des contrôles (Direction Départementale de Protection des Populations – DDPP – ou Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations – DDCSPP – ou Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt – DAAF – ou Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi – DIRECCTE).  

 

Rappelez moi
+
Rappelez moi!
Call Now ButtonAPPELEZ NOUS